Ma zone de confort, ma fausse amie

C’est comme si toute ma vie avait été dictée par ma zone de confort.

J’ai fait des études dans ce pourquoi j’étais douée sans trop me poser de questions sur ce que j’aimais réellement. Je n’ai jamais redoublé d’efforts dans une activité pratiquée, que ce soit intellectuellement, sportivement ou artistiquement. J’ai même souvent abandonné.

Me laissant guider par la facilité.

zone-de-confort

C’est récemment où j’en ai pris conscience. Je me dédouanais en me disant : « ça ne me ressemble pas » , « ce n’est pas moi » , « je n’ai pas la capacité ». Mais en réalité, je m’enfermais un peu plus dans ma zone.

Il faut se poser les bonnes questions, savoir si ça nous intéresse réellement, et si nous nous lançons pas à cause des freins que l’on se mets soi-même :

• Est-ce que ça me ferait plaisir ?

• Est-ce que j’ai peur du regard des autres vis-à-vis de cette activité ?

• Est-ce que j’ai peur de ne pas être à la hauteur ? (et oui la peur est souvent ce qui nous empêche de faire les choses)

• …

ptite-fioriture-1

­

Sans changer du tout au tout, appliquer quelques changements permet de s’ouvrir tout d’abord aux nouvelles possibilités. Par exemple, si l’on est plutôt casanier, allez faire un tour, se balader, va nous sortir de notre cocon et peut aussi nous donner la pêche pour accomplir quelque chose qui nous fait peur. En sport, on dit souvent que les exercices que l’on aime le moins, ceux qui nous font le plus souffrir sont ceux où il faut persévérer, qui nous permettront de nous améliorer.

Je pense qu’il est de même ici : les timides doivent se forcer à aller vers les autres, les casaniers à sortir du cocon créé dans leur appartement ou maison, les craintifs a « sauter dans le vide »…

C’est en dehors de notre zone de confort que la magie opère !

En plus, si après un ou plusieurs essais cela ne nous convient toujours pas, il est toujours possible d’y retourner le temps de trouver un nouveau défi.

ptite-fioriture-1

Pour en revenir à moi et à ce blog : depuis quelques semaines, un désir puissant grandit en moi. Je n’ai plus envie de contempler la vie des autres avec envie. J’ai envie de trembler de peur en me jetant dans une ou plusieurs activités dans lesquels je ne suis peut-être pas douée, ou je me planterais peut-être, mais où je me sentirais vivante et épanouie de ne pas avoir reculer par peur de la difficulté ou de l’échec.

Cela ne fait seulement quelques années que je suis des blogs et des chaines YouTube. Et j’ai toujours été admirative de ce partage d’opinions, de cette envie de montrer à des inconnus, des bons plans, des conseils, ses passions, sa vie, etc. J’ai toujours eu énormément de mal à exprimer mon opinion et mes sentiments.

Je veux sortir de ma bulle de confort, de cet endroit douillé et facile. Je veux m’améliorer, partager, découvrir, et ne pas reculer ou arrêter.

ptite-fioriture-1

Et vous, est-ce que vous vous mettez des barrières tout seul ? Avez-vous des envies ou des défis que vous n’avez jamais tenté ?

remise-diplome-rogne

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s