Cosmetiques naturel : le declic

Premier article sur mon histoire avec ma peau sèche à très sèche, sensible (ou très réactive) et atopique.

13321199_10209542441341703_1801853784_o

Tout d’abord quelques définitions :

  • Peau sèche : est une peau qui a perdu sa couche protectrice graisseuse et se déshydrate.

symptômes : une impression de tiraillement de la peau, des rougeurs cutanées, une sensation rugueuse et rêche au toucher, des démangeaisons, une desquamation (peau qui pèle), des craquelures, voire des fissures qui peuvent saigner.

  • Peau sensible : est caractérisée par une réaction inappropriée – rougeurs ou picotements – lorsqu’elle est confrontée à des éléments qui, normalement, ne sont pas irritants (eau, crème, froid, chaud, vent, émotion…)

symptômes : des démangeaisons, des sensations de tiraillement, des sensations d’échauffement.

  • Peau réactive (ou intolérante ou irritable) : est celle dont le seuil de tolérance a diminué et qui réagit de manière excessive mais passagère aux agressions extérieures:

symptômes : apparitions de boutons pour les peaux grasses et mixtes, apparitions de rougeurs, de démangeaisons, de sensations de tiraillement, de sensations d’échauffement.

  • Peau atopique : est une peau qui présente des réactions allergiques sous forme de dermatites.

symptômes : étape 1 => une rougeur et des démangeaisons, étape 2 => les inflammations se transforment dans certains cas en petites vésicules remplies de liquide qui peuvent se rompre (naturellement ou sous l’effet du grattage) et suinter, étapes 3 => quand les petites vésicules sont rompues, elles peuvent laisser place à de petites croûtes. Quand ces croûtes partent, la peau peut peler.

ptite-fioriture-3

Maintenant parlons un peu de moi. Je fais partie des « chanceuses » qui n’ont pas eu d’acné, 1 bouton par semaine pendant l’adolescence je pense que beaucoup m’envierait ! Cependant, si je n’avais pas d’acné j’avais de l’eczéma, beaucoup beaucoup d’eczéma…

Jusqu’à récemment – 1 ans et demi – j’utilisais des produits standards, de supermarché ou de parapharmacie. Ma peau n’était pas moche (sauf pendant mes crises), ni belle. J’avais régulièrement des crises d’eczéma, de rougeurs ou de sécheresse que « j’apaisais » avec de la cortisone… Énormément de cortisone… (En plus d’être mauvais à haute dose pour le corps, cela agit comme un pansement sur une blessure, ça ne soigne en rien)

13340582_10209542776870091_2087349975_o

L’hiver, les pull et les cols roulés m’aidaient à cacher les marques, les plaques, les plaies. Mais le froid, lui, continuait de m’agresser.

Quand l’été arrivait, difficile de se cacher, en plus la transpiration dû à la chaleur estivale ne faisait qu’aggraver les choses. Alors à coups de pommades ultra concentrées en cortisone, je faisais « une cure » pour me préparer aux jambes et bras dénudés.

Et donc, il y a 1 an et demi, j’ai voulu arrêter la cortisone : je savais que ce n’était pas vraiment recommandé pour la peau et je n’en pouvais plus de devoir me rendre chez le médecin tous les 3 à 8 mois pour ma prescription.

J’avais un début de crise et je venais d’acheter des nouveaux gel douche/gommages/shampoing/après shampoing « naturels » . (Notez bien les guillemets !) Et je n’arrivais pas à comprendre pourquoi malgré leur utilisation, ma crise s’intensifiait ? J’ai alors commencé à faire des recherches – merci Google ! – et je suis tombé sur tout un tas d’articles qui se contredisaient les uns les autres : la guerre entre les cosmétiques industrielles et ceux naturelles. Je suis donc allée fouiller plus en profondeur afin de démêler le vrai du faux. Et là je suis presque tombée des nues…

Les quelques articles ou vidéos qui m’ont ouvert les yeux et qui permettent de se poser les bonnes questions :

Gels douche : toxiques et trompeurs ? – l’essentiel de julien

=> Article qui est sorti à la suite du buzz du documentaire sur France 5, il met en avant les ingrédients et marques majoritaires dont il faut se méfier, et donne quelques exemples de marques vers qui se tourner. Le premier à lire selon moi, qui résume plutôt bien ce qu’il faut savoir.

Comment analyser la composition d’un produit ? – les cheveux de mini

=> Ce blog est très complet sur les cheveux, que ce soit pour la coiffure, les tests produits et même des techniques pour se couper les cheveux soi-même. Cet article explique pas à pas comment lire une étiquette, Mini développe chaque famille de composés, à quoi ils servent, s’ils sont bons ou pas pour la peau et l’environnement. Même si son blog est orienté cheveux, il peut être utile pour tous types de cosmétiques.

Greenwashing : repérer un faux produits naturel ? – les cheveux de mini

=> Cet article est sur le greenwashing (le fait de déguiser un produit synthétique en produit naturel ou bio). Elle explique comment ne pas se faire avoir par ce type de packaging avec des couleurs et motifs qui font « green » ou encore des faux labels qui ne signifient absolument rien. Lorsque l’on commence une démarche pour aller vers le naturel, on se retrouve à être un peu naïf parfois et si l’on veut continuer à acheter nos produits cosmétiques au supermarché, on peut facilement se laisser tenter par un faux bon produit.

Mes petites recettes sous la douche – alys boucher

=> La chaîne youtube d’Alys est bourrée de recettes faciles à réaliser avec des fruits et légumes de saison pour les cheveux, la peau et parfois l’estomac  ;-). A première vue, les alternatives qu’elle utilise peuvent faire peur, c’est extrêmement minimaliste et peu conventionnel. Mais à en voir sa peau et ses cheveux, on est facilement convaincu.

Des ingrédients toxiques dans mes cosmétiques – slow cosmétique

=> Ce site est à l’origine de l’association Slow cosmétique (fondateur :  Julien Kaibeck). Son constat étant que l’on cherche à aller de plus en plus vite dans tous les domaines, comme les cosmétiques. Et c’est pourquoi la majorité des cosmétiques sont fabriqués avec un souci de productivité maximale en utilisant des produits peu couteux, et douteux pour notre bien-être et celui de l’environnement. Les marques obtenant la mention slow cosmétique créent des produits qui respectent l’environnement, mais aussi une mise en œuvre responsable.

Je n’ai partagé que quelques articles, blogs, chaînes youtube et sites qui expliquent et détaillent ce sujet, ils en existent énormément et peut être des plus récents.

Ainsi, j’ai réalisé que les ingrédients contenus dans mes crèmes et soins étaient en majorité : le profit des grandes enseignes, la facilité au détriment de sa peau et de sa planète, et beaucoup de supercheries…

Ce qu’il faut retenir :

aux cosmétiques de grandes surfaces : il y a souvent des composés irritants ou toxiques pour la peau et polluant pour l’environnement.

à la liste des ingrédients : INCI, qui sont écrit dans l’ordre décroissant de concentration, nom latin = produit naturel.

⚠ au greenwashing : marketing visant à faire passer un cosmétique synthétique pour un cosmétique naturel ou bio (packaging vert, nom à connotation végétale, faux label…).

Il existe des solutions toutes simples pour éviter de se perdre dans cette jungle : les produits purs (karité pur bio, huile végétale 1ère pression bio, etc).

Pour être sûr de ses cosmétiques et de leur éthique de fabrication, il y a le site et la boutique Slow cosmétique.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

2 réflexions sur “Cosmetiques naturel : le declic

  1. Hello ! 🙂

    Sympa ton article, c’est chouette de passer au naturel, notre peau nous remercie toujours 😀 Pas de problème d’eczéma pour moi, mais quelques petits soucis d’acné à… 19 ans! Genre après tout le monde quoi 😀 En tout cas ton article est très bien fait et très clair ! 🙂

    Et merci pour ton abonnement sur Hellocoton ♥

    Adèle (Lady-Heroine.blogspot.be)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s